• Arts de la scène et superstitions

    Le monde des arts de la scène est très superstitieux. Ainsi, il est mal venu de prononcer certains mots, porter certaines couleurs, etc

    Mots et phrases interditsArts de la scène et superstitions

    Souhaiter bonne chance à un comédien qui entre en scène serait une des pires erreurs. En effet, cette phrase est totalement proscrite et il est de coutûme de dire simplement "Merde !".

    Nous aurions hérité de cette superstition d'une époque révolue, où les voitures n'existaient pas encore (oui oui il fût un temps...). Ainsi, les spectateurs se rendaient au théâtre en calèche. Il était donc fréquent de voir du crottin sur le parvis. Cette fameuse expression serait donc une façon de souhaiter aux comédiens qu'il y ait beaucoup de crottin, et donc beaucoup de spectateurs.

    Interdiction de prononcer le mot "corde", sous peine d'offrir une tournée de vin blanc à tous ceux qui en seront témoins. En effet, il semble que les premiers machinistes étaient d'anciens marins pour lesquels ce terme était synonyme de supplice (châtiment infligé aux marins). Ce mot a donc été remplacé par des noms spécifiques en relation avec sa fonction.

    Couleurs

    Hormis pour les clowns, le vert est totalement proscrit. Cette superstition aurait deux origines.

    Au XIXème siècle, l'éclairage à la bougie rendait inesthétique la couleur verte.

    Par ailleurs, la couleur verte était associée à l'oxyde de cuivre et au cyanure, éléments toxiques auparavant utilisés dans la teinture de vêtements.

    Pour la petite annecdote, Molière est mort sur scène dans un costume vert.

    Roses et oeillets

    Si vous souhaitez rentrer dans les bonnes grâces d'une comédienne, n'offrez jamais un bouquet d'oeillets et préférez un bouquet de roses.

    Cette superstition aurait pour origine une époque où les comédiens étaient employés permanents des théâtres dans lesquels ils officiaient. Ainsi, un directeur de théâtre préférait offrir un bouquet d'oeillets (moins cher qu'un bouquet de roses) aux comédiennes qui étaient remerciées. Seules les comédiennes dont le contrat était renouvelé se voyaient offrir un bouquet de roses.

    Sifflets

    Il est d'usage de ne pas siffler dans un théâtre. Là encore, il semble que cette superstition ait plusieurs origines.

    Les machinistes, anciens marins, communiquaient par ce moyen. Ainsi, les changements de décor par exemple pouvaient être perturbés par les sifflets extérieurs.

    Par ailleurs, il fût une époque où l'éclairage se faisait au gaz. Les lampes devaient rester constamment allumées pour éviter tout risque d'explosion dûe à une fuite de gaz. Ces fameuses fuites émettaient un son similaire à un sifflement. Il était donc extrêmement dangereux de siffler.

    Fermeture

    La coutûme veut que tout théâtre soit fermé au moins un soir par semaine, dans le but de permettre aux fantômes de jouer leur propre pièce de théâtre et donc de laisser en paix les comédiens, et par la même occasion, ces derniers peuvent se reposer.

     

    Il y a bien évidemment d'autres coutûmes, d'autres interdits, d'autres règles à respecter, mais nous n'en connaissons pas l'origine.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :