• Kohinoor - Légende d'un diamant maudit

    Le Kohinoor ou Koh-I-Noor (montagne de lumière en persan) est un diamant d'environ 105 carats qui orne aujourd'hui la couronne de la Reine d'Angleterre.

    Admiré par les touristes qui visitent la Tour de Londres, ce diamant est aussi connu pour la malédiction qui le poursuivrait et qui vouerait à la mort tout individu qui tenterait de le posséder.

    Une pierre précieuse unique

    Autrefois, l'Inde possédait des mines reconnues pour la qualité de ses pierres précieuses, faisant ainsi de ce pays le premier producteur de diamants. Le KohinoKohinoor, un diamant maudit - Malédictionsor en aurait d'ailleurs été extrait.

    Au XIIème siècle, un homme tenta de voler dans un temple bouddhiste le diamant qui ornait le troisième oeil du dieu Shiva. Celui-ci foudroya immédiatement alors l'imprudent et maudit tout homme qui essaierait de s'approprier la pierre précieuse. Cette malédiction excluait les dieux et les femmes.

    De mains en mains

    Le Kohinoor est mentionné pour la première fois dans le Babur Nâma, chroniques de Babûr (fondateur de la dynastie monghole) et identifie le Râjah de Mâlvâ en Inde comme son propriétaire.

    Le diamant passera ensuite aux mains des empereurs monghols de 1526 à 1739, date à laquelle Delhi est pillée par les Perses.

    La précieuse pierre est alors en possession de Nâdir Shâh. Celui-ci est assassiné en 1747. Sa veuve offre le Kohinoor à l'un de ses lieutenants en témoignage de sa reconnaissance pour la protection qu'il lui a accordé.

    C'est alors que Ahmad Shâh Durrani d'Afghanistan se voit devenir le propriétaire de ce magnifique cailloux. En 1800, l'Empereur Zaman Shâh Durrani, petit-fils d'Ahmad, est renversé, aveuglé, et emprisonné dans les cachots de la citadelle royalle de Kaboul par son demi-frère Mahmud Shâh Durrani. Cependant, Mahmud ne mettra jamais la main sur la précieuse pierre.

    Mahmud est renversé à son tour en 1803 par son frère Shah Shuja Durrani qui libère par la même occasion Zamman, alors aveugle, qui lui révèle la cachette du Kohinoor, dans les murs de son cachot.

    Le diamant est cédé au Râjah Sikh Ranjît Singh vers 1814.

    En 1849, les Britanniques envahissent l'Inde et dépossèdent le fils du Râjah Ranjit Singh de tous ses biens, y compris du diamant. Le Kohinoor est alors présenté le 03 juillet 1850 à la Reine Victoria, lors du 250ème anniversaire de la Compagnie anglaise des Indes Orientales.

    En 1852, le diamant est retaillé, passant ainsi de 186 à 108.93 carats et orne une tiare avec plus de deux mille autre diamants.

    Le Kohinoor et la couronne d'Angleterre

    La Reine Victoria était superstitieuse et accordait beaucoup de crédit à cette légende. C'est pourquoi ses dernières volontés firent mention du Kohinoor : le diamant ne devait être porté que par les épouses du prince régnant.Kohinoor, un diamant maudit - Malédictions

    En 1936, le Kohinoor est installé sur la couronne de la Reine Elizabeth.

    Lors d'une pesée en 1988, le diamant n'est plus que de 105 carats environ. Il semble donc qu'il était retaillé à nouveau.

    Depuis le 02 juin 1953, date du sacre d'Elisabeth II, le Kohinoor est exposé à la Tour de Londres avec les joyaux de la Couronne britannique.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :