• Le projet SIGN

    Suite à l'incident de Roswell, l'armée de l'air lance une première étude sur les phénomènes de type "OVNI" en 1947.

    Projet SIGN et théorie Alien

    Les scientifiques travaillant sur le projet SIGN rendent un rapport intitulé Estimate of the Situation dans lequel ils retiennent l'explication extra-terrestre comme la plus plausible dans certains cas. Selon eux, aucune explication ni aérienne ni militaire ne peuvent être retenues.

    En 1948, le projet SIGN est dissoud et remplacé par le projet GRUDGE.

    Projet GRUDGE, une approche sceptique

    Il s'agit à nouveau d'une étude menée par l'US Air Force de 1949 à 1952.

    Cette étude a pour même but que le projet SIGN, cependant, l'idée est de démystifier les phénomènes enregistrés.

    A l'inverse des enquêteurs du projet SIGN, ceux du projet GRUDGE invalident la totalité des phénomènes rapportés ainsi que des témoignages. Selon eux, les évènements non expliqués pourraient être le résultats d'affabulations notamment. C'est ainsi que l'US Air Force est accusée non pas de démystification mais de désinformation. La théorie du complot qui avait déjà des partisans auparavant prend de l'ampleur.

    Un rapport est rédigé en 1949 par l'équipe du projet GRUDGE, dans lequel il est mentionné que les manifestations de type OVNI sont simplement des "méprises avec des objets conventionnels", ou bien le résultats de troubles psychologiques ou psychiatriques, ou enfin de canulars.

    Le projet GRUDGE est abandonné en 1952 et lui succède le projet BLUE BOOK.

    Projet BLUE BOOK, une commission aux buts multiples

    Le projet BLUE BOOK est une commission mise en place par l'US Air Force en 1952.

    Ses buts sont clairements définis par leur commanditaires, à savoir : expliquer les phénomènes OVNI, définir le niveau de menace de ces phénomènes pour les Etats-Unis, définir l'intérêt qu'une technologie aussi avancée représente pour les Etats-Unis et son exploitabilité.

    Le Pojet BLUE BOOK fait appel à une section d'étude, une section d'enquête, un agent de liaison avec le Pentagone et des consultants scientifiques civils. Une divergeance d'opinion au sein de cette commission d'enquête amène le gouvernement américain à commander un rapport en 1969.

    Ce rapport, intitulé Condon, est présenté au gouvernement et conclut dans l'inexistence des OVNI et dans l'absence d'intérêt d'études sur le sujet.

    Cette commission est dissolue en 1969.

    Que penser de ces différentes études ?

    Nous avons ici trois commissions d'enquêtes : une qui conclut en l'existence des phénomènes de type OVNI qui ne peuvent trouver d'explications, deux qui réfutent ces conclusions.

    Cependant, nous pouvons noter que cette dernière commission rédige un rapport alors même qu'en son sein les avis divergent.

    Il est d'ailleurs à noter que malgré les positions relativement fermes de ces rapports d'étude, le gouvernement américain s'intéresse de près à la question.

    Mais alors que croire ? Eh bien, dans le doute, il ne faut croire personne, pour la simple et bonne raison que ces commissions d'enquête servent des intérêts politiques, économiques, militaires, et ne sont donc pas du tout dans l'objectivité.

    Comme Chris CARTER le disait si bien : "la vérité est ailleurs", et elle n'est probablement pas dans les rapports déclassifiés...

    Ufologie - Regard sur un Autre Monde - Paranormal

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :