• Le vrai Blair Witch

    Le Projet Blair Witch est un film "d'horreur" (perso Le Projet Blair Witchj'ai bien ri) américain, sorti en 1999.

    Le film nous raconte les aventures de 3 amis, tous étudiants en cinéma, qui se rendent dans la forêt de Blair pour tourner un documentaire et mener une enquête au sujet d'une légende de sorcière.

    Un an plus tard, leur film est retrouvé alors que les étudiants ont quant à eux mystérieusement disparu.

    A ce jour, ils n'auraient toujours pas été retrouvés...

    Et là vous vous demandez où je veux en venir, car peu de gens ne connaissent pas le film The Blair Witch Project !

    Certes, c'est un monument du ciné-frisson qui en a inspiré bien d'autres depuis, notamment via la technique du found footage (mise en scène et méthode de réalisation donnant impression au public qu'il regarde une vidéo amateur, ou un reportage ou encore un documentaire). Mais peu d'entre nous savent que le film est inspiré par une forêt qui existe réellement, à savoir Black Hills.

    Black Hills, une histoire horrible

    Située dans le Maryland, Black Hills est réputée depuis plusieurs siècle comme maudite.

    Dejà au début du 17ème siècle, les Indiens locaux refusent d'y pénétrer.

    En 1630, la ville de Fort Calvet a besoin de renforts pour la défendre des attaques qui sont menées par des tribus indiennes. Le Colonel Blair est ainsi mandaté pour trouver un emplacement idéal à la construction d'un fort avec l'aide d'une expédition.

    Une tribu proche de là refuse de les accompagner, mais cela n'empêche pas le Colonel Blair de bâtir son fort du même nom, fort qui devient ensuite la ville de Blair.

    En février 1785, Blair est le théâtre d'accusations graves de la part de plusieurs enfants envers l'une de ses habitantes, une immigrée irlandaise du nom de Elly Kedward, qu'ils accusent de les avoir fait venir chez elle aux fins de leur voler leur sang pour le boire. La malheureuse est jugée pour sorcellerie et reconnue coupable. Elle est alors bannie du village. Non contents de cette sanction et du déshonneur qu'elle doit subir, les habitants attachent la pauvre femme à une charrette et l'abandonnent en pleine forêt, alors que l'hiver fait rage. Quelques jours plus tard, trois jeunes hommes se rendent en forêt, pensant trouver la pauvre femme morte. Arrivés sur place, ils constatent avec effroi que celle-ci est toujours en vie. Ils laissent alors leurs chiens se jeter sur elle, ils la battent, et finissent enfin par la pendre à un arbre.

    Naissance d'une malédiction

    Un an plus tard, au mois de novembre, les enfants qui ont accusé la malheureuse disparaissent tous sans laisser de trace. Des adultes partent alors à leur recherche, et disparaissent également.

    Les habitants de Blair ont peur d'être victimes d'une malédiction, lancée par la sorcière dans le but de venger la façon dont ils l'ont traitée. La ville est alors désertée et les habitants prêtent serment : ils ne prononceront plus jamais le nom d'Elly Kedward.

    Un livre, intitulé The Blair Cult, est édité en 1809, à un seul et unique exemplaire. L'identité de l'auteur est inconnue mais le livre semble relater l'histoire de la malédiction qui s'est abattue sur Blair et regrouperait les témoignages des habitants. On y découvre aussi que la sorcière les attaquait et les tuait non seulement en forêt, mais aussi en ville. 

    The Blair Cult

    Le livre a été conservé par le musée d'histoire du Maryland jusqu'en 1991, après quoi il a été vendu pour faire partie d'une collection privée.

    La ville de Blair est redécouverte en 1820, après presque 40 ans d'abandon, par des ouvriers ferroviaires. Elle est alors acquise par Henry Burkitt qui la remet en état et la rebaptise Burkittsville.

    En 1824, la ville voit le nombre de ses habitants augmenter du fait de l'arrivée de colons et de leurs familles.

    En août 1825, une fillette de 8 ans se noie alors que la ville fête sa première année en organisant un pique-nique. De nombreux témoins affirmeront alors qu'ils ont vu un bras attraper la petite fille et la tirer dans l'eau vers le fond. Son corps n'a jamais été retrouvé. Durant les 13 jours qui ont suivi la disparition de la pauvre petite, l'eau prend un aspect étrange, et les habitants trouvent des croix fabriquées avec des petites brindilles...

    En mars 1886, une petite fille de 8 ans disparaît. Des hommes sont envoyés à sa recherche, dans la forêt de Black Hills où la fillette se promenait.

    Quelques jours plus tard, la petite fille réapparaît, mais pas les hommes. La petite raconte alors ce qui lui est aarrivé: elle a rencontré une vieille femme en forêt alors qu'elle s'était perdue. Les pieds de cette dernière ne touchaient pas le sol et la petite fille, malgré son appréhension première, a accepté de la suivre jusqu'à une petite maison dans la profondeur de la forêt. Elles descendent à la cave et la femme lui indique qu'elle doit partir. La petite fille se sent mal à l'aise, elle a peur car il fait nuit dehors, mais finit par s'enfuir et regagner la ville par miracle.

    Une seconde expédition est donc envoyée à la recherche des hommes qui étaient partis à la recherche de la petite fille. Tout près de l'endroit où la petite fille avait disparu, ils découvrent les corps des hommes de la première expédition, nus, et positionnés de sorte à ce que tous leurs corps forment un pentagramme. Ils sont reliés par les poignets, présentent des symboles étranges gravés sur diverses parties de leurs corps, et enfin leurs intestins sont placés au centre du cercle.

    Devant l'horrible constat et pris de panique, les hommes de la seconde expédition courent en direction du village pour chercher des renforts. A leur retour, les corps ont disparus... mais restent le sang et les liens...

    En 1942, Rustin Parr avoue le meurtre de 7 des 8 enfants disparus entre 1940 et 1941. Sa maison est alors immédiatement fouillée, et l'on découvre le 8ème enfant, et des traces de tortures, ainsi que des symboles étranges gravés. Les corps des 7 enfants assassinés ont été enterrés par Rustin, et portent des symboles similaires à ceux qui avaient été constatés des années plus tôt sur les corps des hommes disparus évoqués plus haut et ont été eux-aussi éviscérés.

    Rustin affirme avoir suivi les ordres d'une vieille femme qui le hantait. Celle-ci lui aurait en effet ordonné de tuer les 7 enfants, de garder en vie le 8ème et de se livrer aux forces de l'ordre, suite à quoi, elle le laisserait en paix.

    Rustin est condamné à mort et exécuté. Le petit garçon retrouvé vivant, Kyle Brody, est quant à lui traumatisé, et gardera les séquelles toute sa vie. Il adopte un comportement étrange, marmonne des mots incompréhensible, dessine des symboles et écrit des mots inconnus.

    Kyle Brody est enfermé plusieurs années au Maryland State Institute for the Criminally Insane de Baltimore finit par se suicider en 1971 à l'aide d'une cuillère en bois aiguisée sur le sol de sa cellule. Il laisse derrière lui non seulement une histoire horrible, mais aussi une vidéo dans laquelle on le voit répéter "Never Given !" (comme l'avait fait avant lui Rustin Parr la veille de son exécution) ainsi qu'écrire des symboles étranges.

    Il sera révélé des années plus tard, après analyse, que ces symboles correspondent à du Transitus Fluvii, soit un langage ancien, pratiqué en sorcellerie...

    On peut par ailleurs traduire "Never Given !" par "jamais fini" ou "ça ne cessera jamais"...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :